RESOLUTIONS DE CONAKRY FC.SC GOV 26-27 avril 2018

FORUM SOUS REGIONAL DES SOCIETES CIVILES SUR LA GOUVERNANCE EN GUINEE
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Résolutions de Conakry
Réunies les 26 et 27 avril 2018 à Conakry avec leurs homologues de la société civile guinéenne, les organisations de la société civile du Mali, Niger, Burkina Faso, Sénégal, Mauritanie, Togo, Bénin, Côte d’Ivoire ont échangé sur les thématiques en lien avec la Gouvernance en Guinée et dans la sous-région ouest-africaine.
A l’issue de cette importante rencontre, les participants ont largement échangé sur les thématiques ci-après :
– Décentralisation et développement local ;
– Politiques publiques et réformes sectorielles ;
– Dynamique de la société civile guinéenne ;
– Gouvernance démocratique et Etat de droit.
Les organisations de la société civile présentes à ce Forum ;
• Considérant que la bonne gouvernanceest le gage de tout développement dans nos Etats et au sein de nos organisations ;
• Considérant que le contexte actuel de la Guinée qui se caractérise par la tenue de nouvelles élections communales et le déclenchement de plusieurs réformes sectorielles, est favorable à une collaboration entre la société civile et l’Etat d’une part et avec les partenaires techniques et financières, d’autre part ;
• Considérant que la société civile guinéenne est à un tournant décisif de son évolution et manifeste le besoin de se repositionner tant au niveau national qu’au niveau dela sous régional ouest-africaine ;

Recommandons :
A l’endroit des organisations de la société civile guinéenne
– De renforcer la synergie d’action entre les plate formes d’organisations de la société civile ;
– De renforcer son partenariat avec l’Etat à travers son implication à tous les niveaux de prise de décision d’intérêt général et la mise en œuvre d’actions concertées ;
– De s’engager dans un processus de professionnalisation à travers la spécialisation de ses composantes et son positionnement sur les grandes thématiques de développement ;
– De veiller au respect des normes de bonne gouvernance et de démocratie au sein de nos organisations pour garantir sa crédibilité auprès de l’opinion nationale ;
– D’approfondir les réflexions sur l’autonomisation financière des organisations de la société civile guinéenne ;
– De mener un plaidoyer pour l’octroi de subventions de l’Etat au profit des organisations de la société civile ;
– De tirer profit des bonnes pratiques et expériences développées par les autres organisations de la société civile des pays de la sous-région ouest-africaine.
A l’endroit des organisations de la société civile des pays de la sous-région ouest-africaine
– D’instituer des rencontres périodiques entre elles ;
– De renforcer les échanges d’information entre ses différentes composantes par l’utilisation des TIC ;
– De développer des actions concertées transnationales ;
– De renforcer la solidarité entre elles en soutenant les luttes engagées dans les différents pays.
A l’endroit de l’Etat guinéen (Collectivités locales et Etat central)
– De développer un partenariat dynamique avec les OSC afin d’absorber le déficit de confiance existant et de promouvoir les actions de développement économique et social du pays ;
– De réfléchir sur un mécanisme de financement des OSC dans l’accomplissement de leur mission de service public au bénéfice des populations ;
– De promouvoir la concertation entre les OSC et les PTF en vue d’améliorer leur cadre légal d’intervention
A l’endroit des partenaires techniques et financiers
– De rendre opérationnelle la synergie d’action entre les partenaires techniques et financiers afin d’optimiser leurs interventions ;
– De créer un cadre de concertation périodique entre la société civile guinéenne et les partenaires techniques et financiers ;
– De multiplier les initiatives visant à renforcer les capacités des organisations de la société civile, particulièrement en ce concerne l’appui institutionnel ;
Les OSC guinéennes :
– Félicitent les participants à la rencontre ;
– Renouvellent leurs remerciements chaleureux à l’endroit de la délégation de l’Union Européenne, à travers le PASOC ;
– Formulent le vœu de voir la poursuite de l’appui de la DUE au profit des organisations de la société civile guinéenne ;
– S’engagent à intégrer les recommandations issues de cette rencontre dans leurs programmes d’activités ;
– Remercient le peuple guinéen ainsi que son Gouvernement pour le soutien et l’attention bienveillante dont elles font objet tous les jours.

Fait à Conakry, le 27 avril 2018
Les participants